Rechercher dans ce blogue

Chargement...

Les symptômes de l'intolérance au gluten

La maladie coeliaque (intolérance au gluten) est difficile à diagnostiquer car ses symptômes peuvent varier énormément. Comme les symptômes sont souvent les résultats d’un manque d’absorption des nutriments par l’intestin grêle, la liste peut être très longue. Aussi, comme le gluten affecte la perméabilité de la paroi intestinale (leaky gut), c’est-à-dire qu’il laisse passer plus d’intrus, le système immunitaire est exposé à plus de substances allergènes que la normale. Ceci explique pourquoi les gens atteints de la maladie coeliaque ont tendance à avoir plus de symptômes allergiques que la population en général.

Il est aussi important de souligner que certaines victimes de la maladie sont asymptomatiques, mais que le dommage se fait quand même. Souvent, la réalité surprenante d’un diagnostic de la maladie coeliaque frappe par l’entremise d’un diagnostic d’une autre maladie dégénérative ou d’une complication reliée à la maladie coeliaque, qui nécessite une investigation plus poussée.

Certains exhibent des symptômes classiques comme la diarrhée, la mauvaise digestion, la flatulence, le gonflement, mais d’autres sont plus difficiles à relier à l’intolérance au gluten, comme l’anémie, l’irritabilité, les vomissements ou la difficulté de concentration.

Symptômes les plus communs chez l’enfant en bas âge :

  • Diarrhée - souvent décrite par les parents comme ayant une odeur nauséabonde et d’apparence mousseuse ou encore, les selles deviennent anormalement abondantes (multipliées par 4 ou 5), molles, grisâtres, graisseuses et luisantes
  • Vomissements par jets
  • Abdomen distendu
  • Diminution de la masse musculaire ou manque de masse musculaire à travers le corps
  • Retard de développement physique
  • Problème dentaire – stries sur les dents ou l’émail des dents décoloré
  • Irritabilité, peut devenir grognon, hostile
  • Apathie, ne sourit plus
  • Manque d’appétit
  • Niveau sanguin insuffisant de calcium, de vitamine B12 et d’acide folique
  • Anxiété de séparation des parents extrême ou dépendance excessive sur les parents (probablement parce que l’enfant a de la douleur et que les parents le réconfortent.)

Symptômes les plus communs chez l’enfant et l’adulte :

  • Détresse gastro-intestinale – crampe, gonflement, flatulence, inconfort, brûlure par reflux gastro-oesophagien (chez l’adulte)
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Stéatorrhée (selles nauséabondes souvent avec mucus, et occasionnellement flottantes)
  • Anémie ou déficiences nutritionnelles
  • Ecchymoses faciles
  • Début de puberté retardé
  • Manque de masse musculaire
  • Perte de poids
  • Perte d’appétit
  • Fatigue chronique
  • Alopécie- perte temporaire des cheveux ou des poils, partielle ou totale
  • Dérangements émotionnels – irritabilité, dépression, trouble de concentration et dépendance excessive

À part ces symptômes courants, on en remarque aussi bien d’autres : les cils trop longs, la perte prématurée des cheveux, la déformation des doigts, l’aménorrhée (arrêt des menstruations), la douleur aux jointures, l’infertilité, les malaises non justifiés, des ulcères buccaux, et l’œdème (par manque de protéines). Au fur et à mesure que les recherches avancent, la liste des symptômes semble allonger, jusqu’à inclure des troubles du foie, du sang, des jointures, de la dentition et même des troubles neurologiques.

L’importance d’une diète sans gluten stricte ne sera jamais assez stressée. Pour le moment, l’exclusion du gluten est la seule solution à cette maladie qui semble ronger les forces de ses victimes tout aussi longtemps que le gluten reste présent.

Extrait de mon livre Intolérance au gluten (Edimag 2006)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire